Auteur(e)s & Invité(e)s

Carolle Arsenault

Carolle Arsenault est originaire du cœur de l’Acadie, où elle est née et habite toujours.

Native de Richibucto, un petit village sur la côte est de la province, elle est passionnée de la lecture depuis toujours et obsédée par l’idée d’écrire. Ce n’est qu’en 2012, après plus de 20 ans comme enseignante au secondaire, qu’elle trouvera finalement le courage d’affronter ses peurs et mettra crayon au papier, afin d’amorcer la rédaction d’un premier manuscrit.
Elle soutient sans faute que sa plus grande source de fierté demeure sa famille, son époux et leurs trois fils.

 

 

 

Denis Boucher

Denis Boucher est originaire de Shippagan, dans la Péninsule acadienne du Nouveau-Brunswick. Détenteur d’une maîtrise en psychologie de l’Université de Moncton, il a œuvré pendant quelques années en milieu scolaire avant de se lancer dans la création graphique et la publicité.

Lecteur incurable depuis sa tendre enfance, il décide en 2002 de se lancer dans la littérature jeunesse. Son tout premier roman, Le monstre du lac Baker, se mérite le Prix littéraire Hackmatack — Le choix des jeunes. Le succès de cette première expérience l’incite à continuer et sept autres titres se sont depuis ajoutés à la série des aventures des Trois Mousquetaires. En 2017, Le colosse des neiges de Campbellton est lauréat du Prix littéraire Tamarack — Le choix des jeunes en Ontario.

Denis Boucher se laisse inspirer par les lieux, les personnages et les paysages d’une Acadie contemporaine pour livrer des romans actuels et teintés de couleurs locales.

Il est aujourd’hui de retour à son alma mater, l’Université de Moncton, cette fois à titre de directeur du recrutement étudiant. Il vit à Dieppe au Nouveau-Brunswick avec son épouse, ses deux filles et son chien.

 

Nicole Brideau

C’est dans le magasin général de son père, que Nicole Brideau a commencé à s’intéresser aux différences et aux relations qui unissent les personnes entre elles. Ayant un vif intérêt pour la lecture et l’écriture, elle dira qu’elle devait être une rare élève à aimer faire un résumé de livre. Épouse, mère de famille, grand-mère et infirmière praticienne de profession, elle est animée par la passion d’écrire qu’elle a partagé dans deux romans, La maison verte (2001) et Chaos et petits bonheurs (2018).

 

 

 

 

 

Diane Carmel Léger

Diane Carmel Léger a grandi dans le village de Memramcook au Nouveau-Brunswick. Elle a enseigné pendant vingt ans dans l’île de Vancouver, où elle a écrit son premier livre La butte à Pétard, lauréat du Prix Hackmatack 2006. Diane a écrit plusieurs livres à succès comme son dernier album Mémére Soleil, Nannie Lune, qui célèbre la dualité linguistique. Ses derniers romans L’Acadie en baratte, finaliste du Prix Hackmatack 2019 et  Les Acmaq tome 1 : Le secret de la vieille Madouesse, rendent l’histoire des Acadiens plus accessible.

 

 

 

 

 

Arianne Gagnon-Roy

Arianne Gagnon-Roy est née à Montréal, mais a passé la majeure partie de sa vie à Edmundston. Elle vit présentement à Fredericton. Elle a fait un Baccalauréat à l’Université St. Thomas en études française, ainsi qu’une maitrise à l’université d’Ottawa en Science de l’information. Elle a écrit son premier roman à l’âge de 18 ans, depuis, elle n’a cessé d’écrire. Jusqu’à présent, elle à cinq livres à son actif, mais un autre pourrait bien être en librairie prochainement!

Avec son premier roman, elle à gagner le prix Hackmatack en 2013. Elle s’est aussi qualifiée pour le prix Hackmatack et Tamarak en 2015 pour son roman « Un voyage inattendu. »

 

 

Eric Kennedy

Pendant très longtemps, Eric n’avait pour seul port d’attache que ses rêves et ses histoires, qui ont longtemps été consignés dans des cahiers Canada multicolores ou des bouts de papier trop souvent égarés. Puis il a rencontré une belle et gentille sirène aux origines galloises. Et l’explorateur fasciné par la bête dichotomique qu’est l’homme a vaincu ses démons intérieurs et décidé de donner le verbe à ses personnages. Après des études en histoire et en cinéma, il a publié son premier roman Utopia en 2011, une œuvre policière futuriste se déroulant dans le stade olympique de Montréal qui navigue entre le réel et la fiction.

En 2008, alors directeur de publication du journal Le Saint-Jeannois, il est invité à réaliser un reportage aux Îles de la Madeleine. Les Madelinots et la splendeur d’un paysage maritime unique inspireront à ce passionné de fantastique et de science-fiction ses troublantes Légendes de l’archipel du Milieu, publiée au printemps 2016.

Né au Nouveau-Brunswick, l’auteur a exploré les paysages de son enfance à Québec et dans le Bas-St-Laurent, puis ceux de sa vingtaine à Montréal et Toronto. Il vit le long de la majestueuse baie de Fundy avec sa conjointe et leurs deux filles.

 

Mathieu Lippé

La parole Mathieu Lippé suit sa voie au fil du temps et se teinte des gens qu’elle traverse comme s’il s’agissait de pays. Natif du Bas-du-fleuve, ce gagnant du Festival de la Chanson de Granby en 2011, déconstruit et reconstruit le réel par ses chansons, ses contes ponctués de poésie slam. Mathieu détourne le langage et les sentiments d’une façon qui vous laisse sans mots.

Bachelier en littérature à l’Université de Sherbrooke, Mathieu Lippé présente depuis plus de 15 ans ses spectacles dans plusieurs pays incluant la France, la Belgique, la Suisse, la Roumanie, la Pologne, la Lituanie, le Liban et l’Inde. Mais son parcours artistique remonte véritablement jusqu’à l’adolescence où il participe à de nombreux événements artistiques, notamment le Festival de Théâtre de Saint-Jean de Luz en France.

Artiste aux multiples talents, Mathieu nous entraîne sur des chemins jusqu’ici inexplorés, bien loin du quotidien et des sillons artistiques déjà creusés. Cette même année il présente un premier album autoproduit et indépendant intitulé Là où le cœur mène.

En 2008, il remporte la première place du Grand Slam National du Québec et s’envole pour Paris et remporte la 2e place à la Coupe du Monde de Poésie. Il multiplie les collaborations avec d’autres artistes de la scène slam dont : Ivy, Queen K et David Goudreault.

Le chemin des mots l’entraînera à Beyrouth en 2009 où il remporte la médaille aux 6ièmes Jeux de la Francophonie dans la catégorie « conte ».

En 2011, il est le gagnant du Festival de la Chanson de Granby. Il poursuit sa voie avec une tournée canadienne d’est en ouest et accumule les voyages en France. Il est invité par Anne Sylvestre à Paris pour partager une soirée Carte Blanche. Il participe au World Culture Festival de Berlin et anime une foule nombreuse avec ses talents d’improvisateur.

En 2013, il fait paraître son premier album sous étiquette, Le Voyage. Très bien reçu par le public et par la critique, cet album le consacre comme parolier et poète. Il multiplie dès lors de grande collaboration dont les premières parties des spectacles de Francis Cabrel, de Ima et Brigitte Boisjoli. Ses textes et son talent pour l’écriture sont prisés et recherchés. Il collabore à l’écriture de chansons pour Fred Pellerin, Ima, Brigitte Boisjoli, Amylie, Stéphanie Bédart et plusieurs autres.

 

Sébastien Lord-Émard

Sébastien Lord-Émard a étudié l’histoire et la philosophie. Passionné par les arts, passionnément acadien, il publie de la poésie et des essais sur différentes plateformes. Son travail comme chargé de projets et directeur littéraire aux éditions Bouton d’or Acadie lui permet de concilier son amour des mots et des images, pour les jeunes lecteurs d’ici et d’ailleurs.

 

 

 

 

 

 

Louÿs Pitre

Né à Beresford, N.-B., M. Pitre est diplômé en éducation de l’Université de Moncton, en informations scolaires et professionnelles de l’Université de Sherbrooke, et en lettres à l’Université d’Aix-en-Provence en France. Ayant à cœur l’avancement de la littératie, il a fait carrière pendant plus de 20 ans dans l’enseignement et comme agent pédagogique au N.-B. et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Pendant ses années en enseignement, il a également été très actif en tant qu’auteur-compositeur-interprète. Il a œuvré plusieurs années sur la scène musicale acadienne et nationale. Période s’échelonnant de 1975 à 1998.  En 1999, il a été victime d’un ACV qui le laisse paralysé du côté droit. Il a donc été contraint d’interrompre une carrière qu’il estimait fructueuse. Long travail de réhabilitation jusqu’en 2005. C’est pendant cette période de réadaptation qu’il réoriente sa carrière artistique. Avant son accident cardio-vasculaire, il consacrait la majeure partie de son temps libre à la rédaction de poèmes et de chansons.

Au cours de l’année 2005, il a pris conscience que malgré son handicap, il avait encore le goût de continuer à écrire. Bien qu’il n’était plus question pour lui de remonter sur la scène musicale, il a choisi de s’orienter vers l’écriture de contes pour enfants et d’autant plus qu’il avait la cause de la littératie à cœur.

Maintenant à la retraite, M. Pitre demeure à Caraquet. Il a donné plusieurs centaines de représentations dans les écoles, bibliothèques, librairies et Salon du Livre, auprès de plus de 3000 jeunes. Toujours avec la même motivation : celle de transmettre sa passion de la lecture et de l’écriture aux enfants. Il a rencontré des enfants dans les écoles francophones au Nouveau-Brunswick, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Québec, en Nouvelle-Écosse ainsi que dans plusieurs écoles anglophones (immersion) au N.-B. En 2014 et 2016, il a raconté ses contes dans quelques écoles nantaises en France. Il a aussi rencontré les élèves de St-Pierre et Miquelon. Ses animations sont interactives. Le conteur est allé raconter ses aventures à Genève en Suisse en avril 2016 et à celui de Toronto en novembre 2016 ainsi qu’à Montréal en 2017.

De plus, durant la saison estivale, il est interprète au Village Historique Acadien tout près de Caraquet.

 

Antoine Robichaud

Antoine Robichaud vendait des cartes de souhaits dès l’âge de 7 ans. Sa mère était même sa gérante ! Il a travaillé comme vendeur toute sa vie et sur la ferme avec son père jusqu’à l’âge de 28 ans. À cause d’un grave accident de voiture en 1992, il a subi des dommages au cerveau qui ont affecté sa mémoire à court terme. Il s’est alors souvenu d’un incident qui lui était arrivé quand il avait 2 ans et demi. Par miracle, il avait guéri par la prière. Ce souvenir l’a poussé à écrire Miracles et Souvenirs, afin de parler de ce miracle et d’autres. Il vit à Saint-Jean depuis 1958.

 

 

Cindy Roy

Fée conteuse, auteure jeunesse, consultante pédagogique et enseignante au primaire, Cindy Roy se dévoue à la petite enfance depuis près de 18 ans.

Interpelée par la fragilité du français en milieu linguistique minoritaire, elle agit comme passeur culturel auprès des jeunes enfants et de leurs parents, en cherchant à leur faire découvrir la magie et la force des mots à travers la lecture, l’écriture, les arts et la culture.

Récipiendaire du Prix d’excellence en enseignement 2010-2011, Cindy Roy vit à Dieppe (N.-B.), où elle continue de s’inspirer et d’inspirer les tout-petits.

Advertisements
%d blogueurs aiment ce contenu :